A date prescrite

Publié le par Nectaire Tempion

J’ai attrapé une autruche au lasso et je l’ai violée. Je ne l’ai pas mangée car ce n’était pas encore la mode, tant les faits sont anciens. Mais j’ai arraché, sans anesthésie, toutes les plumes de son cul. Je n’ai pas envisagé de m’en faire un truc comme Zizi Jeanmaire, car j’ai des préjugés sexuels. J’avais rêvé d’une coiffure de chef indien, mais on m’a dit qu’il fallait des plumes d’aigle et comme je n’en suis pas un, la comparaison ne me flatterait pas. J’ai décidé de les léguer au Museum d’histoire naturelle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article