Ça pendait au nez des sectaires

Publié le par Nectaire Tempion

Outre une rançon (7 millions d’euros), pain quotidien des pirates, l’Aqmi réclamerait l’abrogation de la loi sur le voile. Il est à parier que le gouvernement français refusera l’abrogation, et que l’Aqmi  libérera ses otages en échange d’une rançon majorée. Si elle les zigouillait tous, ce serait tintin pour le flouss.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article