Souffrance

Publié le par Nectaire Tempion

Comment comprendre le mot « peuple », qui revient si souvent, surtout au pluriel, sous la plume du Saint-Père ?

Est-ce une facilité d’expression, une concession à l’esprit du temps (ça, tout de même, ça m’étonnerait) ?

Le pape ne peut tout de même pas croire, ou du moins pas sincèrement, qu’un singulier collectif soit doté d’un psychisme ?

J’en suis marri.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article