Aucun rapport avec le bien commun

Publié le par Nectaire Tempion

L’intérêt général, c’est l’intérêt personnel bien compris du gouvernant qui s’en prévaut.

Bien compris, c’est-à-dire compte raisonnablement tenu de l’intérêt de sa clientèle, et de celui de ses adversaires.

Les adversaires se composent des rivaux et de leur clientèle.

Capter la clientèle d’un rival, en évitant de perdre la sienne, est de bonne guerre.

En revanche, faire empoisonner ses rivaux (je n’en donnerai aucun exemple) ne présente pas que des avantages. Si vous ratez votre rival, lui ne vous ratera pas.

Une certaine aménité au sein de la nomenclature, comme on disait en URSS, contribue globalement à sa longévité. On voit poindre ici la notion d’intérêt catégoriel.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article