Aux faiseurs de chichis

Publié le par Nectaire Tempion

Plume en main, Jean Raspail n’est pas ridicule.

Il me fait penser à un vieux restaurant bruxellois :

Au gourmet sans chiqué.

Il a à dire quelque chose

qui me chatouille où j’aime.

Néanmoins, c’est un écrivain.

Chacun en son genre,

Wilde et Céline ont beaucoup sacrifié à la pose.

Le premier me fait pisser dans la soie.

Le second m’assomme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article