Blasphémons sans risque, mais non sans profit

Publié le par Nectaire Tempion

Un musulman s’est dévoué pour zigouiller Theo van Gogh.

Avec le christianisme, en revanche, on peut y aller.

C’est même parfois subventionné, donc lucratif et citoyen.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article