Boutin fait du potin

Publié le par Nectaire Tempion

Elle ferait mieux de réviser son caté (moi aussi).

Le mariage tout court est un sacrement.

Le mariage civil une pantalonnade révolutionnaire.

Pour empêcher les futurs conjoints d’en faire l’impasse, la loi de la Raie publique ordonne que cette  incongruité précède la bénédiction nuptiale. Le ministre du culte qui prend l’habitude de ne l’exiger point s’expose à une sanction pénale.

Je prêche l’abrogation du mariage civil. En attendant cet heureux jour, je ne vois aucune objection au mariage civil de la carpe et du lapin, et pas davantage à celui de deux individus du même genre (vous observerez que je n’ai pas écrit : du même sexe).

Et si Monsieur le maire organise une galéjade, je ris.

Nota bene : ne confonds pas, ô cancre, mariage civil et mariage républicain ! Ce dernier consiste à ligoter deux victimes ensemble, puis à les noyer dans la Loire (un fleuve révolutionnaire).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article