Crêpage de fillons

Publié le par Nectaire Tempion

Se réclamant de la même secte, dont je ne suis point adepte, la laide, le fignon et leurs supporteurs respectifs se traitent mutuellement de malotrus : entre coreligionnaires, on ne se lance pas de noms d’oiseaux.

Que n’imagine-t-on pas pour défrayer la chronique ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article