Dominants et dominateurs

Publié le par Nectaire Tempion

L’opinon, le comportement dominant n’est pas forcément l’apanage de la majorité absolue, ou du moins, pas encore. C’est l’opinion, le comportement qu’il est à tout le moins recommandé d’avoir. Les dominants sont conformistes. Les mal-pensants les jugent béni-oui-oui, obéissants, instrumentalisés, bref, dominés quoique prépondérants.

Les dominateurs ont une vocation à l’exercice de l’autorité, qui s’exprime on ne peut mieux dans le sado-maso. Les dominateurs façonnent les opinions et les comportements. Ils formatent les mentalités, parfois au terme d’un long combat. Ils sont toujours minoritaires, car le pouvoir est par nature oligarchique.

Mais il arrive que le cave se rebiffe. La question de l’avortement en fournit un exellent exemple : les dominateurs y voient un sacrement, les dominants, non sans cynisme, une commodité, et les pro-vie, un crime. Se rebiffant, le cave fait scandale.

Le premier ministre hongrois fait scandale en posant, dans sa consritution, en rupture avec la doxa, que la personne humaine commence dès sa conception.

Faut être nazi pour soutenir ça, enseignent les dominateurs aux dominants.

Commenter cet article