Dommage pour les pingouins

Publié le par Nectaire Tempion

Certains individus sont carrément indésirables : par exemple, le braqueur maladroit, ou émotif, qui oublie une rafale de mitraillette dans le ventre de la petite vieille venue retirer des sous à la banque. Non content de porter atteinte à la réputation de sa profession, un tel individu perturbe, au plan le plus quotidien, le fonctionnement du système bancaire.

Mais comment s’en débarrasser ?

Je propose de le reléguer aux îles Kerguelen. Une fois rendu, il ne serait ni logé, ni surveillé, ni nourri ni soigné. Il ne coûterait rien aux contribuables.

Oui mais, s’il quittait l’archipel et rejoignait le théâtre de ses anciens forfaits ? D’une prison on peut également faire la belle.

Evidemment, son voisinage ne serait pas souhaitable pour les pingouins ; les manchots, plus exactement. Mais comme disent les albatros, on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article