Eux et moi

Publié le par Nectaire Tempion

Moi, moi, moi, les autres, hein…

Ils se passionnent pour le foute, les autres spectacles sportifs et la foire d’empoigne pour l’assiette au beurre, sans mettre tous les arrivistes dans le même sac-poubelle. Ils vouent les musulmans aux gémonies.

Je m’intéresse aux meubles chinois en bois dur du XVII° siècle ; à l’ébénisterie parisienne du XVIII° siècle, et londonienne de la même époque ; à l’argenterie rococo au poinçon de La Haye.

J’aime les bons bordeaux (devenus hors de prix ; je bois mes dernières bouteilles) ; la musique baroque ; l’art du portrait.

Ils sont vautrés dans le sectarisme, l’égalitarisme et la bureaucratie. Ils veulent mettre au musée les objets dignes d’être amoureusement conservés en collection privée, loin des frimas et des impôts.

J’écris quotidiennement quelques mots : pas pour eux mais pour moi.

Par hygiène. Pour entretenir son vocabulaire, ma grand-mère faisait des mots croisés.

Commenter cet article