Gaude mihi

Publié le par Nectaire Tempion

La perquisition chez Madame Bettencourt a permis de trouver un godemiché sur un guéridon.

On ignore si la jugette qui a ordonné la fouille chez la vieille dame l’a confisqué et, si oui, à quelle fin.

L’affaire prend un tour salace.

 

Quant à Ploutos,

Avec sa large panse,

Le moindre effort lui semble fatigant,

Aussi veut-il, sans craindre la dépense,

Faire sucer son phallus arrogant.

Main, bouche, con, cul,

Au plaisir tout est bon.

Gaudeamus igitur.

 

Pourquoi du latin ? Quand on écrit des paillardises,  c’est de rigueur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article