Il n'est de permanent que l'impermanence

Publié le par Nectaire Tempion

Et vivre, c’est souffrir.

Ce sont deux évidences.

Mais si l’on peut farder le passé, on ne peut le changer, car il est révolu.

Le quatorzième Océan de Sagesse s’est libéré de son ego, et de la souffrance qui en résulte. Il ne convoite rien. Il ne se pique de rien. Fin psychologue, il séduit ou fait enrager, selon leurs préjugés et leurs objectifs dans le siècle, les malheureux englués dans le samsara.

Manifestement, ça le met en joie.

Ça m’amuse aussi, et pourtant je ne suis pas bouddhiste.

Il n’en reste pas moins que le quatorzième Océan de Sagesse a été identifié comme tel quand il avait deux ans, à l’issue de la procédure coutumière applicable.

Le passé est intangible.

 

Commenter cet article