Il urge d'humilier le gouvernement turc

Publié le par Nectaire Tempion

Le ministre turc des Affaires étrangères s’ingère dans la procédure législative au Sénat. Il désire que la proposition de loi donnant une sanction pénale à la négation du génocide des Arméniens par les Jeunes Turcs, fossoyeurs de l’Empire ottoman, ne passe pas.

Ecrire l’histoire est contraire à l’art. 34 Cons., mais pas créer une infraction nouvelle.

Ce texte doit être voté, promulgué, publié parce que le Premier ministre turc, ancien joueur de foute, a mensongèrement accusé, avec récidive, les autorités françaises de génocide en Algérie.

Il y aurait lieu, en outre, de lancer une étude, historique cette fois, sur les atrocités ottomanes dans la régence d’Alger, entre 1518 et 1830.

On pourrait aussi, sur le terrain du tracé des frontières, s’intéresser aux Kurdes. Dérangeante, la question kurde, et pas seulement pour le dénommé Erdogan…

 

 

Demain, pas de billet, pour cause de 21 janvier.

 

Commenter cet article