Imparfait du subjonctif

Publié le par Nectaire Tempion

  

Il y a déjà quelque temps, une dame, sur France-culture, jugea suranné le style de Monsieur Jean Dutourd. Exemple :

“Il eût fallu que je le suce”.

Or, justement, jamais Monsieur Dutourd ne se permettrait une telle licence. Il écrirait :

“Il eût fallu que je la suçasse”.

A moins que la dame n’ait voulu dire :

“Il eût fallu que je le susse”.

Avec les homophones, allez savoir...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article