J'aurai tout lu

Publié le par Nectaire Tempion

Une loi illégale !

Les journalistes devraient être astreints, avant d’entrer dans la profession, de faire la première année de droit. Leur faire lire Aristote ne serait pas un luxe non plus.

Le plumitif de service attribue cette absurdité à un avocat, qui n’a pas pu dire ça : trop, c’est trop. Inconstitutionnelle, la loi en question, ou contraire au droit international, ça se plaide, mais illégale, non.

Par définition même, la loi, quelle qu’elle soit, est légale. En revanche, elle est scélérate, dans l’exacte mesure où elle est laïcarde. C’est le cas ici.

Une jugette sans jugeote, non contente de condamner une porteuse de niqab à quinze jours d’esclavage (ce n’est pas le terme officiel), aurait fait savoir à l’avocat de la dissimulatrice qu’il n’y avait pas de voie de recours. Chiche ?

Supposons que son appel, puis son pourvoi, soient jugés irrecevables ; elle gagne devant la Cour européenne des droits de l’homme : n’a pas bénéficié d’un procès équitable.

En quoi ce « stage citoyen » va-t-il consister ? En ces temps d’austérité, le mieux serait que la police la mette sur le topol ; le percepteur reléverait le compteur.

La chanson ne dit-elle pas :

« Pour soulager l’humanité souffrante,

  Voilà pourquoi je me suis fait putain,

  Nom d’un chien ! »

Citoyen, non ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article