Je hais le démarchage téléphonique

Publié le par Nectaire Tempion

Pour réduire cette plaie aux limites du supportable, je n’imagine rien de plus effficace que de l’écraser fiscalement.

 

 

Commenter cet article