Je hais le démarchage téléphonique

Publié le par Nectaire Tempion

Pour réduire cette plaie aux limites du supportable, je n’imagine rien de plus effficace que de l’écraser fiscalement.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article