Je me range au sein des opprimés

Publié le par Nectaire Tempion

En effet, je confesse le catholicisme.

Publiquement.

Non que je sois un chrétien exemplaire, à l’instar de… Non, pas d’exemple, langue de vipère.

Je ne suis même pas un grand pécheur, mais un pécheur minable. Le Malin me considère comme le dernier de la classe, et encore, grâce au piston.

Donc, le nul que je suis ne tend pas l’autre joue. Il rouspète. Guareschi a fait dire à don Camillo :

- Mes mains sont faites pour bénir, mais mes pieds, non .

J’en fais ma doctrine.

Zazie voulait devenir institutrice pour botter le derche aux enfants, et avec des chaussures à bout ferré, encore.

Frères nuls, ôtons nos babouches, qui font ricaner nos persécuteurs laïcards, et chaussons les pompes de Zazie, pour en pulvériser le dargiflard puant des organisateurs d’apéros saucisson.

Pour faire ma cour à Marine, j’ajoute une citation de son Vladimir chéri : « Jusque dans les chiottes ! »

Christianisme et islam, même priorité : contre le laïcisme.

En revanche, la dernière croisade remonte à 1270 : la prochaine n’a rien d’urgent.

Commenter cet article