Je viens de consulter "le Figaro" sur la toile

Publié le par Nectaire Tempion

 

J’y ai lu les propos, vachement confraternels, de M° Fisher, du barreau de New York, sur la défense prêtée, car elle n’est pas encore connue, aux avocats du satyre du Sofitel.

Ils confortent la position qui, officiellement, n’est pas encore connue non plus, de la police.

A l’en croire, l’accusé devrait plaider coupable :

- Oui, j’ai espionné l’URSS, ma patrie, au service britannique, et je l’ai fait pour de l’argent, car le vil métal m’inspire une avidité compulsive et incoercible. Le châtiment le plus sévère est encore trop doux pour mon crime, donc j’implore la mort.

A New York, cette volonté de collaborer au bon fonctionnement de l’institution conduirait à une peine négociée avec modération :

- C’était plus fort que lui, 5 ans au lieu de 74.

Seulement, la question n’est pas là, car, en l’occurrence, l’accusé n’est pas un voyou, qui aurait buté une putain, dans une rue mal famée, par une nuit sans lune. Ce n’est pas non plus un étudiant algérien qui, à Neuchâtel, aurait commis un meurtre sous l’effet éventuel d’un médicament dont il n’était pas établi avec certitude que, mélangé à de l’alcool, il ne pourrait pas provoquer des pulsions homicides, de sorte qu’on pourrait soutenir, et ce fut soutenu avec succès, que l’accusé n’était pas responsable de son irresponsablilité. Acquitté puis expulsé de Suisse.

Il s’agit ici d’une personnalité importante. En face de lui, successivement, deux autres personnalités importantes désireuses, la première, de l’éliminer politiquement, et la seconde, de prendre le train en marche pour sa propre réélection, avec l’appui de l’électorat lesbien de New York.

Si, pour être condamné moins lourdement, il se prosternait, il aurait tout perdu, face incluse.

Ce serait, en outre, fort pessimiste, car le Parquet de New-York vient de perdre dans deux affaires de viol.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article