L'Allemagne paiera

Publié le par Nectaire Tempion

Les autorités grecques ne rembourseront jamais un kopeck. Elles persisteront à mettre leur gabegie à la charge des contribuables et des épargnants européens.

La Boche Merkel, si prompte à plonger ses mains pleines de doigts dans les coffres suisses, aura beau rouspéter. Rien ne changera chez les Grecs.

Le moindre mal serait de dresser constat de banqueroute et d’exclure l’Etat grec de l’Union européenne. Mais ça n’aura pas lieu. Le boulet grec promet de faire des petits.

 

 

Commenter cet article