L'église orthodoxe de Nice

Publié le par Nectaire Tempion

Dans l’entre-deux-guerres, le Conseil d’Etat avait jugé que l’ordre public français s’opposait aux confiscations invoquées par l’Etat soviétique pour s’approprier en France des navires dont les légitimes propriétaires étaient des émigrés russes.

L’église est la propriété privée des ayants cause de saint Nicolas II.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article