La dernière économie

Publié le par Nectaire Tempion

On a pu l’observer à la vente Roger Vivier.

« Quant au musée de Romans, il récupérera au moins un cinquième de la collection, le ministère ayant préempté les plus belles créations du maître bottier. »

En effet, l’ennemi n’enchérit pas, il révise par voie d’autorité. Mais, quelle que soit la situation financière, il collectionne. Le contribuable paie. Moins que si le père Soupe respectait la loyauté des enchères, mais il paie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article