La foire d'empoigne, à la criée

Publié le par Nectaire Tempion

« A la fraîche, à la fraîche,

ma sole toute en vie !

ma bonne République !

ma belle botte d’asperges !

mes bons principes de 89 ! »

(Alphonse Karr)

Si le cœur vous en dit :

le jour du marché,

on achètera du vent,

que l’on paiera en bulletins de vote.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article