La peinture ancienne prend "de la valeur"

Publié le par Nectaire Tempion

Un Cranach a été ravalé à € 2,7 millions, ce qui n’est pourtant pas donné, mais un Oudry fort spirituel : « Le sérail du doguin », a fait € 644384, frais inclus, à Drouot.

« Pour cent briques, t’as plus rien ».

Commenter cet article