La rage du cul, considérée comme stratégie lignagère

Publié le par Nectaire Tempion

 Une duchesse octogénaire vient d’épouser un gigolo sexagénaire. S’il avait 16 ans, au lieu de 61, on comprendrait.

« Mes vieilles démangeaisons », chantait, je crois, Arletty, dans l’entre-deux guerres, époque où un portier de palace croyait qu’argentin était une profession.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article