La rapacité boche

Publié le par Nectaire Tempion

 Moyennant € 10 milliards payés par les banques suisses, la République fédérale allemande et la Confédération helvétique redeviendraient de bons amis.

J’aimerais mieux que le Conseil fédéral rompe les relations diplomatiques avec Frau Merkel, et mette sous séquestre, comme biens ennemis, tout ce qui, en Suisse, est sous contrôle allemand, à commencer par Swissair.

Il n’est pas inutile de rappeler que le secret bancaire suisse fut créé contre la Gestapo.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article