Le candidat Sarko n'a rien à perdre

Publié le par Nectaire Tempion

Quoi qu’il dise et quoi qu’il fasse, les fonctionnaires voteront pour son rival.

Il ne court donc aucun risque à restreindre une discrimination à leur bénéfice.

Ce serait populaire chez les salariés qui, faute d’être alignés sur le régime des fonctionnaires, seraient aises, par égalitarisme, que ces derniers soient alignés sur le leur.

Evidemment, les commis de l’Etat pourraient se mettre en grève. Mais, en principe, la grève n’est pas rétribuée. Si c’était respecté, ça ferait une économie. Et puis, une grève du fisc ne déplairait pas aux contribuables, une grève des flics aux automobilistes, une grève des hussards noirs aux écoliers, une grève des CRS aux manifestants…

Mais le candidat Sarko n’osera pas.

 

 

Commenter cet article