Le derrière de Saddam

Publié le par Nectaire Tempion

 

Un fragment de sa statue monumentale, mise à bas lors de son renversement.

Le soldat Ely la Patate a importé « illégalement » d’Irak ce « bien culturel ». Aussi cul-turel soit-il, il n’évoque pourtant pas la partie la plus charnue du modèle.

En vente publique, il n’a pas atteint son prix de réserve : £ 250000.

Au prix du bronze, il y en a bien pour trois pence, mais la police lui interdit de l’envoyer à la fonte.

Le soldat Ely en a gros sur la patate.

 

Commenter cet article