Le destin des mots

Publié le par Nectaire Tempion

Racine, qui avait des prétentions nobiliaires, écrivait à sa sœur célibataire : Madame Racine.

Elle épousa un roturier. Désormais, il lui écrivit : Mademoiselle de Rivière.

Comment satisfaire la rage égalisatrice des lesbiennes ? Je propose Bobonne pour toutes les femmes.

 

 

Commenter cet article