Le rachat des otages

Publié le par Nectaire Tempion

L’usurpateur en exercice a déclaré qu’il « ne se laisserait dicter sa politique par personne, et certainement pas par des terroristes ».

Pas question de revenir sur la loi anti-bourka.

Il n’a pas dit qu’il refusait de payer rançon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article