Les voleurs de la Ripoublique

Publié le par Nectaire Tempion

Quand bien même, par extraordinaire, ils cesseraient d’être corrompus, la femme sans tête ne deviendrait pas pour autant coutumière, donc légitime.

Les zélateurs du n’importe quoi disent : « la coutume opprime, la loi libère ».

La loi libère ceux qui l’édictent du respect de la coutume.

Tel n’est, ni mon cas, ni, sans doute, le vôtre : la coutume nous protégeait, la loi nous opprime.

Ne cautionnez pas ceux qui font la loi :

Abstenez-vous !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article