Loin

Publié le par Nectaire Tempion

De bons esprits pensent depuis longtemps que l’esprit de vengeance ne doit pas présider aux stratégies pénitentiaires.

Vous êtes au pouvoir. Ulcéré par les exploits des grands, et pire, mis à bout par les « incivilités » quotidiennes des petits voyous, votre électorat rouspète ; ça, c'est comme d'habitude, mais il vous vient aux oreilles que votre police murmure.

Il ne suffit plus de discourir. La parole est aux actes, car le char de l’Etat navigue sur un volcan.

Que faire des indésirables, une fois qu’ils sont sous les verrous, nourris aux frais des contribuables de haricots charançonnés ? Ça coûte cher aux cochons de payants, eux-mêmes de mauvais poil, et puis, de toute façon, les prisons sont surpeuplées.

La guillotine, c’est fini. Elle a d’ailleurs laissé de mauvais souvenirs dans des familles qui ne s’étaient point illustrées dans la pègre.

 Il faut, concrètement, éloigner les plus encombrants et ce n’est point une question de nationalité. La nationalité, c’est une mention sur un passeport.

Votre intérêt, ô dirigeants, c’est qu’ils aillent se faire pendre ailleurs, au moins pendant un certain temps.

Démerdez-vous ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article