Lu dans "La Tribune de l'Art"

Publié le par Nectaire Tempion

« Le 8 novembre, chez Artcurial, c’est un tableau provenant directement d’une autre église parisienne, l’une des plus prestigieuses qui soit puisqu’il s’agissait de la chapelle du Collège des Quatre-Nations, aujourd’hui Institut de France, qui retiendra notre attention. Il s’agit du Père éternel de Jean Jouvenet (ill. 5) dont on espère qu’il pourra être acquis par un musée tant il s’agit d’une œuvre patrimoniale de première importance, ne serait-ce que par sa qualité. »

Comment peut-on haïr la peinture à ce point ?

Il est dommage que cet objet ait quitté son site d’origine. Mais ce n’est pas une raison pour le foutre à la décharge publique. Je lui accorderais volontiers l’hospitalité au-dessus de mon lit.

 

Commenter cet article