Masochisme

Publié le par Nectaire Tempion

 La décence m’interdit de décrire ce que subissent les bourses.

Mais foin des paillardises.

Je me suis laissé dire que la surabondance des dettes souveraines n’était pas étrangère à la situation présente. Les bien-pensants comptent, pour y remédier, sur ceux qui l’ont créée : les Etats.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article