Mieux vaut tard que jamais

Publié le par Nectaire Tempion

Le 31 décembre 1793, devant le rasoir national, le ci-devant duc de Biron, général au service républicain, s’écria :

« J’ai été infidèle à mon dieu, à mon roi et à mon ordre. Je meurs plein de foi et de repentir. »

A tout péché miséricorde.

Prions pour lui !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article