"Nos seigneurs les malades"

Publié le par Nectaire Tempion

On connaît l’argument : un riche paraplégique, AOC ANF, embauche comme aide-soignant un zimmigré garanti pure banlieue. Ces deux-là vont s’entendre comme cul et chemise, ou plus exactement comme larrons en foire, car ils vont faire les diables à quatre.

« Une pinte de bon sang », se serait exclamé Dracula.

En effet, le film a dilaté les rates par millions : la Sécu devrait le rembourser.

On sait qu’au point de départ de la fiction il y eut une histoire vraie : « Hospitaliers » de ce mois publie la photo des authentiques protagonistes.

Nota bene : une petite voiture coûte cher.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article