Nous sommes tous des austro-hongrois

Publié le par Nectaire Tempion

 

Du temps l’irréparable outrage

Ne t’as pas épargné, Dany.

Ceux qu’entraîna ta grande gueule

Au cours des AG homériques

Qui marquèrent mai 68,

Soignent leurs maladies séniles.

Fais comme eux !

Prends ta retraite et tes médicaments !

Place aux jeunes !

 

Salauds de jeunes !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article