Partie remise

Publié le par Nectaire Tempion

L’intégration, qui ferait tant plaisir aux béotiens les plus envieux, des objets anciens et des voitures de collection dans l’assiette de l’ISF, est, une fois de plus, reportée. Le plus sage serait d’abolir l’ISF, mais, quand la rapacité bureaucratique est en jeu, le pire finit toujours par entrer en vigueur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article