Poisson d'avril

Publié le par Nectaire Tempion

Quand je me trouve au bord du canal de Roubaix, je ne ressens pas la joie des épinoches qui frétillent au bord de l’eau ; n’étant pas ichtyologue, j’ignore si elles éprouvent quoi que ce soit ; de surcroît je m’en fous car la seule question que je puisse me poser à propos d’un poisson est de savoir s’il est bon à manger.

Donc, j’opine avec Houei-tseu contre Tchouang-tseu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article