Pour diminuer le déficit budgétaire

Publié le par Nectaire Tempion

Deux méthodes :

-aggraver les prélèvements obligatoires, donc la  bureaucratie ;

-dégraisser les services publics, donc la bureaucratie.

Quoique illogique, la combinaison des deux est possible : une alouette d’économies, un cheval d’impôts.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article