Pour une Europe vaticane et habsbourgeoise

Publié le par Nectaire Tempion

Je déplore que la Commision européenne use de ses compétences financières, à des fins extra-financières, pour nuire au Premier ministre hongrois, pas assez contaminé à son gré par la triste mentalité qui caractérise la faune des beaux quartiers de Paris. Elle siège pourtant à Bruxelles.

Polonais et Hongrois défendent l’Occident.

Non sans romantisme, hélas. On doit au romantisme, entre autres calamités, les unités italienne et allemande.

Mais nul n’est parfait.

Je suis content, en revanche, que la Croatie soit autorisée à intégrer l’Union. D’ancienne allégeance hongroise ou vénitienne, les Croates sont des Européens.

Et les Serbes leurs pires ennemis. Les ennemis de l’Autriche-Hongrie. Les ennemis du catholicisme. Les ennemis de la civilisation.

Les Russes se servent d’eux.

Je me réjouis que l’examen de leur cas vienne d’être reporté. Puisse-t-il l’être éternellement ! Ce cheval de Troie, dans l’Union, serait encore pire que l’Etat turc.

Commenter cet article