Prosterne-toi, barbare !

Publié le par Nectaire Tempion

Que ton front sonne sur le sol !

C’est le début de la civilisation.

Ensuite, apprends, barbare, et tes descendants après toi !

Dans dix générations, ils seront fréquentables.

Mais raffinés, pas forcément.

On dispute si Néron fut un grand poète : dans le vide, vu le peu qu’on a conservé de lui. Ses prétentions au raffinement font mauvais genre : regarder l’incendie de Rome à travers une émeraude (plutôt une tourmaline, disent les gemmologistes)…

En revanche, la peinture et la calligraphie de l’empereur Houei-tsong des Song sont d’un raffinement insurpassable. De purs produits de civilisation.

 

 

Commenter cet article