Quatrième pouvoir

Publié le par Nectaire Tempion

Attentat égale scoop. Seul le silence est grand, mais un journaliste ne doit rien cacher au public, surtout si ça augmente le tirage ou l’audimat. Anastasie n’est jamais la bienvenue dans les salles de rédaction. Après la déclaration de guerre, en 1939, “l’Action française” a réclamé l’adoption de la censure : tout à la fois une exception et un contre-exemple. Anti-professionnel !

Donc, la presse fait gratis la pub des terroristes. La conspiration du silence, qui nuirait à leur entreprise, sans la ruiner, car il resterait internet, est une vue de l’esprit.

Toutefois leur multiplication risque de banaliser les actes nihilistes. Pour ne point passer de la une aux chiens écrasés, leurs auteurs doivent faire de plus en plus sensationnel. De ce point de vue, le 11 septembre fut un coup de maître. En boucle sur C.N.N. ...

Sécuritaire, le discours médiatique ? Aucune importance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article