Sale temps pour la classe politique tout entière

Publié le par Nectaire Tempion

Pépé Chirac a pris deux ans avec sursis pour les emplois fictifs auxquels il avait recouru, comme les autres.

Malheur aux gâteux ! Mieux eût valu le relaxer, par courtoisie envers un has been.

Mais, pour lui, ce n’est pas bien grave. Pour ses anciens confrères, encore en exercice…

On va vers un gouvernement des juges. La mère Joly est trop folklo pour arriver en haut du cocotier. Mais il en est qu’on distingue mal des énarques.

Louis XV avait envoyé les parlementaires prendre du repos sur leurs terres. Justement, ils se disent surmenés…

 

 

Commenter cet article