Sans visage

Publié le par Nectaire Tempion

Le socialisme à visage humain, ou même à visage inhumain, c’est du pipeau : le socialisme est impersonnel.

Et le culte de la personnalité, alors ?

Celle du N° 1, uniquement celle du N° 1. Après sa mort, son adulation risque fort de devenir déviationniste.

Le socialisme : la domination d’un appareil peuplé de subalternes interchangeables.

L’inverse d’un contrat synallagmatique entre un seigneur et un vassal.

 

 

 

Commenter cet article