Selon que vous serez Cahuzac ou Boisard

Publié le par Nectaire Tempion

Tous deux ont levé la main sur un administré. Le premier est une grosse légume du parti dominant : impuni. Le second est maire d’une commune rurale : réprimé.

« Voulez-vous, a tonné le procureur Bernard Beffy, autoriser tous les maires de France à donner des gifles à leurs administrés… ? »

Non, bien sûr, pas tous. Le citoyen Cahuzac, oui. Monsieur Boisard, non.

 

 

Commenter cet article