Un discours décevant

Publié le par Nectaire Tempion

Quand il fut reçu docteur honoris causa à l’Université de Louvain, le Pr Rijkmans, alias Simon Leys, se fendit, comme de juste, d’un discours, publié en 2005-2006 dans plusieurs périodiques, sous le titre « Une idée de l’université ».

Ça commence comme j’aime : par une citation de Flaubert, extraite d’une lettre à Tourgueniev : « J’ai toujours tâché de vivre dans une tour d’ivoire, mais une marée de merde en bat les murs, à les faire crouler ».

Mais ça finit comme je déteste : par du pinyin. Du mauvais pinyin, d’ailleurs, car l’auteur écrit : « Zhuang Zi ». Moi qui ne suis pas sinilogue, si, ce qu’à Dieu ne plaise, je trancrivais en pinyin, j’écrirais Zhuangzi.

Mais je préfère la tour d’ivoire, refuge de l’EFEO, à la marée de merde, dont procède le pinyin.

Commenter cet article