Une proie

Publié le par Nectaire Tempion

Le riche est dans la situation d’un voyageur cerné par une meute de loups. Il ne s’en tirera pas, s’il s’en tire, c’est-à-dire, s’il se tire, sans y avoir laissé la plus belle plume de  son chapeau, le fond de son pantalon et un gros morceau de viande.

Homo homini lupus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article