Une proie

Publié le par Nectaire Tempion

Le riche est dans la situation d’un voyageur cerné par une meute de loups. Il ne s’en tirera pas, s’il s’en tire, c’est-à-dire, s’il se tire, sans y avoir laissé la plus belle plume de  son chapeau, le fond de son pantalon et un gros morceau de viande.

Homo homini lupus.

Commenter cet article