Urticaire

Publié le par Nectaire Tempion

La République me donne des boutons. Mais cette allergie est localisée.

Il y a République et républiques.

L'Ancien Régime en regorgeait : maritime et coloniale, la république des Provinces-Unies ; industrieuse, celle de Mulhouse ; assise sur ses réserves monétaires (mais si, déjà), celle de Berne ; charmante, celle de Soleure, dont les bourgeois, au dire de Romain Rolland, se rendaient au conseil une rose à la main ; démocratique, celle d'Uri ; aristocratique, celle de Gênes ; sublime, celle de Venise...

Et combien d'autres !

Toutes civilisées.

 Mais après la Révolution et son fils Bonaparte, combien en restait-il ? Sauf erreur : Saint-Marin, les cantons suisses (excepté Neuchâtel, principauté jusqu'en 1848), Hambourg et les Etats-Unis.

Quant aux républiques fondées postérieurement à 1789, elles procèdent presque toutes de la révolution française, ou, pire encore, de la révolution russe, qui, d'ailleurs, en dérive.

Leur avènement, c'est le déferlement de la barbarie : abjecte, la république de Chine ; atroce, la république populaire de Chine. . .

Et cœtera.

 

 


 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article