Valses de Vienne

Publié le par Nectaire Tempion

En robe longue.

Non, pas sur les fortifs, avec des apaches.

La citoyenne Le Pen n’est pas allée non plus à la fête de l’Huma danser la Carmagnole, couteau entre les dents (elle se contente de siphonner, comme le faisait déjà Satan, son père, l’électorat du Parti).

Mais, convenons-en, pas davantage à une soirée de gala réservée aux plus grands noms d’Autriche-Hongrie. Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa n’y serait déjà pas admis. Cette roturière, a fortiori.

AEIOU.

Commenter cet article